Feuil est un terme qui revêt plusieurs définitions. Il s’agit d’un revêtement très mince que l’on utilise pour recouvrir une surface. Ce terme est également employé comme un synonyme de l’expression : film de peinture. Dans une visée plus technique, le feuil désigne tout revêtement résultant de l’application d’une peinture sur un subjectile.

Le Feuil désigne également le dépôt qui résulte de l’évaporation d’un solvant lors de l’application d’une couche de vernis. Bien souvent, ce dépôt est confondu avec le vernis.

Feuil n’est pas un néologisme. Ce terme est issu du latin « Folia » qui signifie feuille. La toute première définition de ce terme qui date du début du XXe siècle précise qu’il s’agit d’une mince pellicule qui résulte de l’application sur un supporte d’une ou de plusieurs couches de peinture, de vernis, d’enduit ou d’une préparation similaire. Pour enlever un feuil de peinture, l’usage d’un produit corrosif est souvent de mise.

Comment obtient-on un feuil de peinture ?

Le feuil de peinture désigne la fine couche de pellicule qui résulte de l’application d’une peinture ou d’un vernis sur le subjectile. La composition du feuil est plus ou moins complexe. D’une manière générale, le feuil de peinture est fait de couleurs d’origine minérale, synthétique ou organique, qui au préalable ont été finement broyés. Le feuil de peinture peut être plus ou moins résistant à la corrosion dépendamment de sa composition principale. Pour retirer le feuil de peinture sur un support, il est d’usage d’utiliser des produits corrosifs et ensuite un grattoir.