En artisanat, de nombreux métaux sont structurellement affaiblis par le processus d’oxydation, mais pas l’aluminium. L’aluminium peut être rendu plus solide et plus durable grâce à un procédé appelé  » anodisation « . L’anodisation consiste à placer une feuille d’aluminium dans un bain d’acide chimique, souvent de l’acétone dans les expériences de laboratoire. La feuille d’aluminium devient l’anode positive d’une batterie chimique et le bain d’acide devient le négatif. Un courant électrique traverse l’acide, ce qui provoque l’oxydation de la surface de l’aluminium (essentiellement de la rouille). Le résultat est une substance extrêmement dure appelée aluminium anodisé, et qui est parfois associée à de la peinture industrielle pour les finitions.

L’aluminium anodisé peut être presque aussi dur que le diamant sous le bon procédé d’anodisation. En artisanat, l’aluminium anodisé est également un matériau populaire pour la fabrication d’ustensiles de cuisine haut de gamme comme les poêles à frire et les casseroles. La peinture industrielle spéciale peut également être utilisée pour colorer l’aluminium anodisé à des fins décoratives.